Activités de la Fondation

La Fondation a pour but d’encourager ou de récompenser, sans idées préconçues, toute initiative littéraire, artistique ou scientifique qui participe de l'esprit du livre évoqué dans notre présentation ou, plus largement, tout effort créateur qui est en sympathie avec cet esprit. Son Conseil de fondation attribue périodiquement - avec ou sans concours - des prix, bourses ou autres prestations à des créateurs œuvrant ou ayant œuvré dans les domaines les plus variés.

C'est ainsi qu'elle a honoré en 2012 des personnalités aussi originales que le regretté compositeur et directeur Léon Jordan (pour l’ensemble de son œuvre ainsi que, en particulier, pour la composition du chœur mixte « Venus d’ailleurs… au cœur d’ici », créé à l’occasion du festival choral du Bas-Valais organisé cette année-là à Dorénaz), l'homme des médias Daniel Rausis, auteur du poème mis en musique par M. Jordan, et la poétesse locale Claire-Lise Dorthe Zeizer. Dans le même esprit, elle a récompensé en 2016 Hans Robert Ammann, ancien archiviste cantonal, pour sa contribution à la sauvegarde et à la publicité du patrimoine documentaire du Valais, Georges Laurent, photographe, pour sa célébration des paysages, de la faune et de la flore du Valais et sa contribution à l'illustration du livre Au pays valaisan d'Outre-Rhône –Entre histoire et légende, Narcisse Praz, écrivain et polémiste, pour son œuvre romanesque en particulier pour "La Bagnarde", salutation épique à la "fille-mère" valaisanne de jadis. En 2017, le prix de la Fondation est allé, d'une part, à l'actrice et réalisatrice Pascale Rocard pour son activité touchant tant à l'écriture qu'aux arts de la scène et de la photographie et, d'autre part, à Andreas Weissen notamment pour sa défense et illustration de la langue savoureuse et de la riche tradition orale du Haut-Valais.

Le Conseil de fondation accueille avec reconnaissance les idées qui lui sont adressées. Il étudie attentivement les requêtes qui lui sont soumises.


La Fondation Bernard et Claude Rouiller a aussi la responsabilité de l’accroissement du Fonds (iconographique) Claude Rouiller constitué à la Médiathèque Valais à Martigny.